Les bavettes

 

Bavette aux olives et aux trois moutardes

Pour4 personnes
Préparation : 5 mn
Cuisson : 6 mn

750 g de bavette coupée en 4 steaks de 2 cm d'épaisseur,
2 cuillères à soupe de vermouth blanc,
1 cuillère à café de moutarde forte,
1 cuillère à café de moutarde douce ,
1 cuillère à café de moutarde "condiment",
2 cuillères à café de tapenade.

Quadriller la surface des steaks avec un couteau pointu. Faire chauffer l'huile dans une poêle. Faire revenir les steaks, à feu vif, 2 mn 30 de chaque côté pour une cuisson saignante. Saler, poivrer. Les réserver au chaud. Jeter l'huile de cuisson et verser le vermouth dans la poêle pour la déglacer. Mélanger les trois moutardes, la tapenade et la crème fraîche. Verser la préparation dans la poêle et laisser cuire 1 minute à feu moyen, en remuant avec une spatule en bois, pour obtenir une sauce veloutée. Ajouter les olives découpées en rondelles et le jus rendu par la viande. Servir les steaks, nappés de sauce et saupoudrés de basilic, avec une garniture de tomates à la provençale.

 

Nos conseils

La bavette d'aloyau comme la bavette de flanchet sont des morceaux à bifteck qui se font griller ou poêler. Pour éviter que la viande se rétracte à la cuisson, il faut lui donner quelques petits coups de couteau sur les bords. Et strier le dessu, dans le sens contraire des fibres, pour une meilleure cuisse. Les biftecks pris dans la bavette doivent être saisis sur un gril très chaud ou revenus à la poêle dans de la matière grasse très chaude. Il faut les retourner à mi-cuisson en prenant bien garde de ne pas les piquer avec une fourchette: ils perdraient leur jus. Préférer une spatule en bois. La bavette doit être servie saigante: 2 à 3 mn de cuisson de chaque côté suffisent. Trop cuite, la viande devient dure.

Pour la bavette à pot au feu, les temps de cuisson sont identiques à ceux du pot au feu: 2 à 3 h en cuisson traditionnelle, 1 h en autocuiseur.

 

 

Diététique

Grillée, la bavette a un apport en lipides très faible (4%). Un bifteck de 100 g couvre presque la moitié des besoins quotidiens en protéines; il est également une excellente source de fer, de zinc et de vitamine B12.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Retour vers les conseils du boucher